SSD vs HDD: Quelle est la différence?

  • Transcend JetDrive 820 - Disque SSD - 480 Go - interne - carte PCIe
    Décuplez votre stockage en un clin d'œilDes transferts à couper le souffle Décuplez votre stockage en un clin d'œil Améliorer votre Mac avec le JetDrive 820 de Transcend qui vous permettra d'augmenter votre capacité de stockage et vous donnera un vaste espace pour tous vos documents, photos, fichiers audio et
  • Kingston A2000 - Disque SSD - chiffré - 1 To - interne - M.2 2280 - PCI Express 3.0 x4 (NVMe) - AES 256 bits
    Les performances NVMe PCIe pour une fraction du coûtSupporte une suite de sécurité intégrale (TCG Opal, XTS-AES 256 bits, eDrive)Idéal pour les Ultrabooks et les PC à petit facteur de forme (SFF) Les performances NVMe PCIe pour une fraction du coût Le SSD A2000 est une solution économique avec des vitesses de
  • Micron 1300 - Disque SSD - 1024 Go - interne - M.2 - SATA 6Gb/s
    - Offre exclusivement réservée aux professionnels
  • PNY ELITE - Disque SSD - 480 Go - externe (portable) - USB 3.0 - noir
    - Offre exclusivement réservée aux professionnels
  • Kingston Data Center DC500M - Disque SSD - chiffré - 480 Go - interne - 2.5" - SATA 6Gb/s - AES - Self-Encrypting Drive (SED)
    Performances d'entrée/sorties aléatoires et latences prévisibles pour un large éventail de charges de travailConception axée sur un usage mixte pour garantir les performances équilibrées pour des charges de travail à lecture / écriture intensiveOver-provisioning configurableProtection embarquée contre perte
  • Micron 5300 PRO - Disque SSD - 1.92 To - interne - 2.5" - SATA 6Gb/s
    - Offre exclusivement réservée aux professionnels
  • Transcend JetDrive 420 - Disque SSD - 240 Go - interne - SATA 6Gb/s - pour Apple Mac mini (Fin 2012, Mi-2010, milieu 2011), MacBook, MacBook Pro
    Passez à la vitesse supérieureDémarrez plus rapidement, travaillez mieuxFiabilité d'un tout autre calibreRéutilisez votre disque d'origineGardez le contrôle, surveillance de la santé du SSD Passez à la vitesse supérieure Vous en avez assez d'attendre avant le démarrage de votre Mac? Le JetDrive 420 remplace
  • Toshiba KIOXIA HK6-R Series KHK61RSE960G - Disque SSD - 960 Go - interne - 2.5" - SATA 6Gb/s
    Interface 6,0 Gbit/s SATA 3.3Lecture aléatoire jusqu'à 85 000 IOPS (4 Kio)Puissance utile basse et faible latencePerformance constanteFacteur de forme 2,5 pouces, hauteur Z 7,0 mm1 DWPD avec une charge de travail d'écriture aléatoire à 100 %Protection contre les coupures d'alimentation et protection complète
  • Seagate IronWolf 110 ZA960NM10011 - Disque SSD - 960 Go - interne - 2.5" - SATA 6Gb/s - avec 2 ans de Seagate Rescue Data Recovery
    Stockage grande capacitéCoût raisonnableGrande capacité et prix réduit des disques traditionnels comparés aux SSDMise en mémoire cache hybride combinant disques traditionnels et SDD Obtenez des performances optimales dans un système NAS pour les petites entreprises Les petites entreprises utilisant des
  • Micron 1300 - Disque SSD - chiffré - 256 Go - interne - M.2 - SATA 6Gb/s - Self-Encrypting Drive (SED), TCG Opal Encryption
    - Offre exclusivement réservée aux professionnels
  • Dell - Kit client - Disque SSD - 240 Go - échangeable à chaud - 2.5" - SATA 6Gb/s - pour PowerEdge C6420, R440, R640, R6415, R740, R740xd, R7415, R7425, R840 (2.5"), R940 (2.5")
    Offre jusqu'à 240Go de stockageDoté d'une interface SATA offrant des taux de transfert de données élevésLa technologie Solid State offre une grande robustesse et un accès rapide aux données - Offre exclusivement réservée aux professionnels
  • Micron - Disque SSD - chiffré - 512 Go - interne - 2.5" - SATA 6Gb/s - Self-Encrypting Drive (SED)
    - Offre exclusivement réservée aux professionnels

Le choix vous appartient: SSD ou HDD?

Jusqu’à il y a seulement quelques années, les acheteurs de PC n’avaient guère le choix du type de stockage à installer dans un ordinateur portable ou de bureau. Si vous avez acheté un ultraportable à tout moment au cours des dernières années, vous avez très probablement un disque SSD comme disque de démarrage principal. Les ordinateurs portables de plus grande taille se tournent de plus en plus vers les disques de démarrage SSD, tandis que les machines économiques ont toujours tendance à privilégier les disques durs (HDD). Les disques de démarrage des PC de bureau, quant à eux, sont un méli-mélo de SSD ou HDD; dans certains cas, un système est livré avec les deux, avec le SSD comme disque de démarrage et le disque dur comme supplément de stockage de plus grande capacité.

Si vous devez choisir juste unecependant, comment choisissez-vous? Voyons les différences entre les SSD et les disques durs, et expliquons les avantages et les inconvénients de chacun pour vous aider à décider.

HDD et SSD expliqués

Le disque dur traditionnel en rotation est le stockage non volatile de base sur un ordinateur. Autrement dit, les informations ne “disparaissent” pas lorsque vous éteignez le système, contrairement aux données stockées dans la RAM. Un disque dur est essentiellement un plateau métallique avec un revêtement magnétique qui stocke vos données, qu’il s’agisse des bulletins météo du siècle dernier, une copie haute définition de l’original Guerres des étoiles trilogie, ou votre collection de musique numérique. Une tête de lecture / écriture sur un bras accède aux données pendant que les plateaux tournent.

Un SSD fait fonctionnellement tout ce qu’un disque dur fait, mais les données sont plutôt stockées sur des puces de mémoire flash interconnectées qui conservent les données même en l’absence d’alimentation. Ces puces flash sont d’un type différent de celui utilisé dans les clés USB, et sont généralement plus rapides et plus fiables. Les SSD sont par conséquent plus chers que les clés USB de mêmes capacités. Comme les clés USB, cependant, ils sont souvent beaucoup plus petits que les disques durs et offrent donc aux fabricants plus de flexibilité dans la conception d’un PC. Bien qu’ils puissent remplacer les baies de disque dur traditionnelles de 2,5 ou 3,5 pouces, ils peuvent également être installés dans un slot d’extension PCI Express ou même être montés directement sur la carte mère, une configuration qui est maintenant courante dans les ordinateurs portables haut de gamme et tout-en-un. (Ces SSD montés sur carte utilisent un facteur de forme appelé M.2. Consultez nos choix pour les meilleurs SSD M.2.)

Remarque: Nous parlerons principalement des disques internes dans cette histoire, mais presque tout s’applique également aux disques durs externes. Les disques externes sont à la fois de grands formats de bureau et compacts portables, et les SSD deviennent progressivement une plus grande partie du marché externe.

Une histoire des disques durs et SSD

La technologie des disques durs est relativement ancienne (en termes d’histoire de l’ordinateur, de toute façon). Il y a des photos bien connues du disque dur IBM 650 RAMAC de 1956 qui utilisait 50 plateaux de 24 pouces de large pour contenir 3,75 Mo d’espace de stockage. C’est, bien sûr, la taille d’un fichier MP3 moyen de 128 Kbps aujourd’hui, dans l’espace physique qui pourrait contenir deux réfrigérateurs commerciaux. Le RAMAC 350 était limité aux utilisations gouvernementales et industrielles, et il était obsolète en 1969. N’est-ce pas un progrès grandiose?

Le facteur de forme des disques durs PC standardisé à 5,25 pouces au début des années 1980, avec les disques désormais familiers de 3,5 pouces pour ordinateurs de bureau et 2,5 pouces pour ordinateurs portables qui arrivent peu après. Au fil des ans, l’interface du câble interne est passée de série à IDE (maintenant souvent appelé Parallel ATA ou PATA) à SCSI à Serial ATA (SATA), mais chacun fait essentiellement la même chose: connectez le disque dur à la carte mère du PC pour que votre les données peuvent être transférées dans les deux sens. Les disques 2,5 et 3,5 pouces d’aujourd’hui utilisent principalement des interfaces SATA (au moins sur la plupart des PC et Mac), bien que certains SSD haute vitesse utilisent plutôt l’interface PCI Express la plus rapide. Les capacités sont passées de plusieurs mégaoctets à plusieurs téraoctets, soit plus d’un million de fois. Les disques durs actuels de 3,5 pouces ont des capacités allant jusqu’à 14 To, avec des disques 2,5 pouces destinés aux consommateurs pouvant atteindre 5 To.

Le SSD a une histoire beaucoup plus courte. Il y a toujours eu un engouement pour le stockage immobile depuis le début de l’informatique personnelle, avec des technologies comme la mémoire flash à bulles (jeu de mots) et la mort dans les années 1970 et 1980. La mémoire flash actuelle est l’extension logique de la même idée, car elle ne nécessite pas d’alimentation constante pour conserver les données que vous y stockez. Les premiers disques primaires que nous connaissons sous le nom de SSD ont démarré lors de la montée des netbooks à la fin des années 2000. En 2007, l’OLPC XO-1 utilisait un SSD de 1 Go et la série Asus Eee PC 700 utilisait un SSD de 2 Go comme stockage principal. Les puces SSD des unités Eee PC bas de gamme et le XO-1 ont été soudés en permanence à la carte mère.

275 données

Au fur et à mesure que les netbooks et autres ordinateurs portables ultraportables devenaient plus capables, les capacités SSD ont augmenté et ont finalement été standardisées sur le facteur de forme de l’ordinateur portable 2,5 pouces. De cette façon, vous pouvez extraire un disque dur de 2,5 pouces de votre ordinateur portable ou de bureau et le remplacer facilement par un SSD. Avec le temps, d’autres facteurs de forme plus compacts sont apparus, comme la carte SSD mSATA Mini PCIe et le format SSD M.2 susmentionné (dans les variantes SATA et PCIe). M.2 se développe rapidement dans le monde des SSD pour ordinateurs portables, mais aujourd’hui, de nombreux SSD utilisent toujours le facteur de forme de 2,5 pouces. Les disques SSD de 2,5 pouces atteignent actuellement 4 To. (Seagate propose un SSD 3,5 pouces de 60 To pour les appareils d’entreprise comme les serveurs, mais c’est une valeur aberrante.)

Avantages et inconvénients

Les SSD et les disques durs font le même travail: ils démarrent votre système et stockent vos applications et vos fichiers personnels. Mais chaque type de stockage a son propre ensemble de fonctionnalités uniques. En quoi diffèrent-ils et pourquoi voudriez-vous l’emporter l’un sur l’autre?

Prix: Les SSD sont plus chers que les disques durs en termes de dollars par gigaoctet. Un disque dur interne de 2,5 pouces de 1 To coûte entre 40 $ et 60 $, mais à ce jour, les SSD les moins chers de la même capacité et du même facteur de forme commencent à environ 125 $. Cela se traduit par 4 à 6 cents par gigaoctet pour le disque dur contre 13 cents par gigaoctet pour le SSD. Étant donné que les disques durs utilisent une technologie plus ancienne et plus établie, ils resteront moins chers dans un avenir proche. Bien que l’écart de prix se resserre entre les disques durs et les SSD les plus bas de gamme, ces sommes supplémentaires pour le SSD peuvent pousser le prix de votre système au-dessus du budget.

Capacité maximale et commune: Bien que les unités SSD grand public atteignent 4 To, elles sont encore rares et coûteuses. Vous êtes plus susceptible de trouver des unités de 500 Go à 1 To en tant que lecteurs principaux dans les systèmes. Alors que 500 Go est considéré comme une capacité de disque dur «de base» en 2019, les problèmes de prix peuvent le réduire à 128 Go ou 250 Go pour les systèmes SSD moins chers. Les utilisateurs avec de grandes collections de médias ou qui travaillent dans la création de contenu auront besoin de plus, avec des disques de 1 To à 4 To communs dans les systèmes haut de gamme. Fondamentalement, plus vous avez de capacité de stockage, plus vous pouvez conserver de choses sur votre PC. Le stockage dans le cloud (Internet) peut être bon pour héberger les fichiers que vous envisagez de partager entre votre smartphone, tablette et PC, mais le stockage local est moins cher, et vous ne devez l’acheter qu’une seule fois, sans vous y abonner.

Samsung SSD 970 EVO Plus

La vitesse: C’est là que les SSD brillent. Un PC équipé d’un SSD démarrera en moins d’une minute, et souvent en quelques secondes. Un disque dur nécessite du temps pour atteindre les spécifications de fonctionnement, et il continuera à être plus lent qu’un SSD lors d’une utilisation normale. Un PC ou Mac avec un SSD démarre plus rapidement, lance et exécute des applications plus rapidement et transfère des fichiers plus rapidement. Que vous utilisiez votre ordinateur pour le plaisir, l’école ou les affaires, la vitesse supplémentaire peut faire la différence entre terminer à temps et échouer.

Fragmentation: En raison de leurs surfaces d’enregistrement rotatives, les disques durs fonctionnent mieux avec des fichiers plus volumineux qui sont disposés en blocs contigus. De cette façon, la tête d’entraînement peut commencer et terminer sa lecture en un mouvement continu. Lorsque les disques durs commencent à se remplir, des morceaux de gros fichiers finissent par être dispersés autour du plateau de disque, ce qui fait que le lecteur souffre de ce qu’on appelle la fragmentation. Alors que les algorithmes de lecture / écriture se sont améliorés au point que l’effet est minimisé, les disques durs peuvent toujours devenir fragmentés au point d’affecter les performances. Les SSD ne peuvent pas, cependant, car le manque d’une tête de lecture physique signifie que les données peuvent être stockées n’importe où sans pénalité. Ainsi, les SSD sont intrinsèquement plus rapides.

Durabilité: Un SSD n’a pas de pièces mobiles, il est donc plus probable de garder vos données en sécurité si vous laissez tomber votre sacoche pour ordinateur portable ou si votre système est secoué pendant son fonctionnement. La plupart des disques durs stationnent leurs têtes de lecture / écriture lorsque le système est éteint, mais ils survolent le plateau du lecteur à une distance de quelques nanomètres lorsqu’ils sont en fonctionnement. De plus, même les freins de stationnement ont des limites. Si vous êtes dur avec votre équipement, un SSD est recommandé.

Disponibilité: Les disques durs sont plus nombreux dans les budgets et les systèmes plus anciens, mais les SSD deviennent la règle dans les ordinateurs portables haut de gamme comme l’Apple MacBook Pro, qui n’offre pas de disque dur même en option configurable. Les ordinateurs de bureau et les ordinateurs portables moins chers, en revanche, continueront d’offrir des disques durs, au moins pour les prochaines années.

Seagate 600 Pro: Angle

Facteurs de forme: Étant donné que les disques durs dépendent de plateaux tournants, leur taille peut être limitée. Il y avait une initiative pour fabriquer des disques durs plus petits de 1,8 pouces, mais qui se sont arrêtés à environ 320 Go, et les fabricants de smartphones ont opté pour la mémoire flash pour leur stockage principal. Les disques SSD n’ont pas de telles limitations, ils peuvent donc continuer à rétrécir avec le temps. Les disques SSD sont disponibles dans des boîtiers de 2,5 pouces pour ordinateur portable, mais ce n’est que pour plus de commodité dans les baies de lecteur établies.

Bruit: Même le disque dur le plus silencieux émettra un peu de bruit lors de son utilisation. (Les plateaux d’entraînement tournent et le bras de lecture oscille d’avant en arrière.) Les disques durs plus rapides ont tendance à faire plus de bruit que ceux qui sont plus lents. Les SSD ne font aucun bruit; ils ne sont pas mécaniques.

Puissance: Un SSD n’a pas besoin de dépenser de l’électricité pour faire tourner un plateau à l’arrêt. Par conséquent, aucune de l’énergie consommée par le SSD n’est gaspillée en frottement ou en bruit, ce qui les rend plus efficaces. Sur un bureau ou sur un serveur, cela entraînera une baisse de la facture énergétique. Sur un ordinateur portable ou une tablette, vous pourrez économiser plus de minutes (ou heures) d’autonomie.

Longévité: S’il est vrai que les SSD s’usent avec le temps (chaque cellule d’une banque de mémoire flash peut être écrite et effacée un nombre limité de fois), grâce à la technologie de commande TRIM qui optimise dynamiquement ces cycles de lecture / écriture, vous êtes plus susceptibles d’éliminer le système pour obsolescence (après environ six ans) avant de commencer à rencontrer des erreurs de lecture / écriture avec un SSD. Si vous êtes vraiment inquiet, plusieurs outils peuvent vous indiquer si vous approchez de la fin de vie nominale du lecteur. Finalement, les disques durs s’useront également en raison de leur utilisation constante, car ils utilisent des méthodes d’enregistrement physiques. La longévité est un lavage quand elle est séparée des problèmes de voyage et de robustesse.

Global: Les disques durs gagnent sur le prix et la capacité. Les SSD fonctionnent mieux si la vitesse, la robustesse, le facteur de forme, le bruit ou la fragmentation (techniquement, un sous-ensemble de vitesse) sont des facteurs importants pour vous. S’il n’y avait pas les problèmes de prix et de capacité, les SSD seraient le vainqueur.

Le bon stockage pour vous

Alors, un SSD ou un disque dur (ou un hybride des deux) répond-il à vos besoins? Décomposons-le:

Disques durs

Utilisateurs multimédias passionnés et téléchargeurs lourds: Les collecteurs vidéo ont besoin d’espace, et vous ne pouvez obtenir que 4 To d’espace à moindre coût avec des disques durs.
Acheteurs à petit budget: Idem. Beaucoup d’espace bon marché. Les SSD sont trop chers pour les acheteurs de PC de 500 $.
Professionnels des arts graphiques et de l’ingénierie: Les éditeurs vidéo et photo usent le stockage par surutilisation. Le remplacement d’un disque dur de 1 To sera moins cher que le remplacement d’un SSD de 500 Go.
Utilisateurs généraux: Ces gens sont un jeu d’enfant. Les utilisateurs qui préfèrent télécharger leurs fichiers multimédias localement auront toujours besoin d’un disque dur avec plus de capacité. Mais si vous diffusez principalement votre musique et vos vidéos en ligne, l’achat d’un SSD plus petit pour le même prix vous offrira une meilleure expérience.

SSD Western Digital Black 3D NVMe M.2

SSD

Guerriers de la route: Les personnes qui mettent leurs ordinateurs portables dans leurs sacs sans discrimination voudront la sécurité supplémentaire d’un SSD. Cet ordinateur portable peut ne pas être complètement endormi lorsque vous le fermez violemment pour prendre votre prochain vol. Cela comprend également les gens qui travaillent dans le domaine, comme les travailleurs des services publics et les chercheurs universitaires.
Démons de vitesse: Si vous avez besoin de faire les choses maintenant, dépensez les dollars supplémentaires sur le SSD pour des démarrages rapides et des lancements d’applications. Complétez avec un SSD de stockage ou un disque dur si vous avez besoin d’espace supplémentaire (voir ci-dessous).
Professionnels des arts graphiques et de l’ingénierie: Oui, nous savons que nous avons dit qu’ils avaient besoin de disques durs, mais la vitesse d’un SSD peut faire la différence entre remplir deux propositions pour votre client et en terminer cinq. Ces utilisateurs sont des candidats privilégiés pour les systèmes à deux disques (plus d’informations ci-dessous).
Ingénieurs audio et musiciens: Si vous enregistrez de la musique, vous ne voulez pas que le son rugueux d’un disque dur fasse intrusion. Optez pour des SSD plus silencieux.

Lecteurs hybrides et systèmes à deux disques

Au milieu des années 2000, certains fabricants de disques durs, comme Samsung et Seagate, ont émis l’hypothèse que si vous ajoutez quelques gigaoctets de puces flash à un disque dur en rotation, vous pourriez créer un soi-disant disque “hybride”. Cela combinerait la grande capacité de stockage d’un disque dur avec les performances d’un SSD, à un prix légèrement supérieur à celui d’un disque dur classique. La mémoire flash agit comme un tampon pour les fichiers fréquemment utilisés, de sorte que votre système a le potentiel de démarrer et de lancer vos applications les plus importantes plus rapidement, même si vous ne pouvez pas installer directement quoi que ce soit dans cet espace. En pratique, les disques hybrides fonctionnent, mais ils sont toujours plus chers et plus complexes que les disques durs ordinaires. Ils fonctionnent mieux pour les gens comme les guerriers de la route qui ont besoin à la fois de beaucoup de stockage et de temps de démarrage rapides. Puisqu’ils sont un produit intermédiaire, les disques hybrides ne remplacent pas nécessairement les disques durs ou SSD dédiés.

Une meilleure solution pour de nombreuses personnes sera un système à deux disques. Dans ce cas, un constructeur ou constructeur de PC installera un petit SSD comme lecteur principal (C 🙂 pour le système d’exploitation et les applications, et ajoutera un disque dur plus grand (D: ou E 🙂 pour stocker les fichiers. Cela fonctionne bien en théorie; en pratique, les fabricants peuvent aller trop petit sur le SSD. Windows lui-même prend beaucoup d’espace sur le lecteur principal et certaines applications ne peuvent pas être installées sur d’autres lecteurs. De plus, certaines capacités peuvent être trop petites. Par exemple, vous pouvez installez Windows 10 sur un SSD aussi petit que 16 Go, mais il y aura peu de place pour autre chose. À notre avis, 120 Go à 128 Go est une taille minimale pratique pour le lecteur C:, 256 Go ou plus étant encore mieux. Les problèmes d’espace sont les mêmes que pour tout système à plusieurs disques: vous avez besoin d’espace physique à l’intérieur du châssis du PC pour contenir deux (ou plus) disques, ce qui signifie que ce type de dispositions n’est pratique que sur les ordinateurs de bureau PC et certains gros châssis, haut -des ordinateurs portables (généralement orientés vers les jeux).

Intel Optane SSD 800P

Enfin et surtout, un SSD et un disque dur peuvent être combinés (comme Voltron) sur des systèmes utilisant des technologies telles que la technologie Intel Smart Response (SRT) ou la mémoire Optane, ou Fusion Drive d’Apple. Ils utilisent le SSD de manière invisible pour servir de cache pour aider le système à démarrer et à lancer des programmes plus rapidement. Comme sur un disque hybride, le SSD n’est pas directement accessible par l’utilisateur final. SRT nécessite de véritables SSD, comme ceux au format 2,5 pouces, mais ces disques peuvent avoir une capacité aussi petite que 16 Go et améliorer les performances; comme le système d’exploitation n’est pas installé directement sur le SSD, vous évitez les problèmes d’espace disque de la configuration à deux disques mentionnée ci-dessus. D’un autre côté, votre PC aura besoin d’espace pour deux disques, une exigence qui peut exclure certains ordinateurs portables et ordinateurs de bureau à faible encombrement. Fusion Drive n’est disponible que sur les ordinateurs Mac, par exemple. Vous aurez également besoin du SSD et de la carte mère de votre système pour prendre en charge la technologie de mise en cache pour que ce scénario fonctionne. Dans l’ensemble, cependant, c’est une solution de contournement intéressante.

Le stockage de demain

Il n’est pas clair si les SSD remplaceront totalement les disques durs traditionnels en rotation, en particulier avec un stockage cloud partagé en attente dans les coulisses. Le prix des SSD est en baisse, mais ils sont encore trop chers pour remplacer totalement les téraoctets de données que certains utilisateurs ont dans leurs PC et Mac pour un stockage de masse qui n’a pas besoin d’être rapide, tout simplement . Le stockage dans le cloud n’est pas gratuit non plus: vous continuerez à payer aussi longtemps que vous souhaitez un stockage personnel sur Internet. Le stockage local ne disparaîtra pas tant que nous n’aurons pas d’Internet sans fil fiable partout, y compris dans les avions et en pleine nature. Bien sûr, à ce moment-là, il peut y avoir quelque chose de mieux.

Vous cherchez un espace de stockage supplémentaire? Consultez notre guide des meilleurs disques durs externes. Ou si vous souhaitez protéger ou stocker vos fichiers en ligne, consultez nos résumés des meilleurs services de stockage et de synchronisation de fichiers dans le cloud et les meilleurs services de sauvegarde en ligne.

Lectures complémentaires

Avis sur SSD

SSD Best Picks